Festival de Saint Dié: la géographie en partage

 
Ecrit par Didier Vors

Après « territoires humains et mondes animaux » en 2017 la communauté des géographes était invitée à réfléchir à la thématique : « la France demain »

Car, qui mieux que la géographie qui interroge en permanence les territoires, pouvait donner des éléments de réponse face à une si vaste interrogation.

Pour Philippe Subra, le directeur scientifique du festival « la question du territoire est au centre de nombreux débats souvent passionnels » citant pèle mêle « Notre Dame des landes, le grand contournement ouest de Strasbourg, l’avenir des services publics dans les petites villes, l’avenir du transport ferroviaire »


Il est bien révolu le temps où la géographie était considérée comme une discipline scolaire. La passion qu’elle suscite désormais auprès du grand public confirme selon le même Philippe Subra « l’attractivité retrouvée de la géographie comme discipline scientifique »

Le partage : Il semble être le maître mot de cette manifestation répétons une fois de plus atypique, qui fêtera l'an prochain son trentième anniversaire. Une longévité exemplaire qui ne doit rien au hasard.

A Saint Dié on rencontre toutes sortes de scientifiques, géographes en tête, venus partager leurs recherches avec leurs pairs et leurs connaissances avec le grand public dans un souci constant et permanent de s'adresser au plus grand nombre. C'est bien là, la vertu première du festival.



Pour l’écrivain Azouz Begag, familier de l’événement « c’est l’intelligence qui est en partage » lui qui affirme « chaque fois que je suis venu au F.I.G. (le festival international de géographie) j’en suis reparti plus intelligent qu’à l’arrivée, on apprend tant de choses en 3 jours »

On trouve aussi des auteurs de romans, de B.D et autres ouvrages liés de près ou de loin à l'univers des voyages, rassemblés dans le salon du livre.

N'en déplaise aux chantres du tout numérique et autres Cassandre prédisant sa fin, le livre se porte bien merci pour lui !

Pour s'en convaincre, il suffit d'arpenter les allées du salon Américano Vespuggi (c'est son nom) pour y rencontrer des auteurs ravis de rencontrer leur public et des lecteurs comblés qui échangent avec leurs écrivains préférés et repartent avec un livre dédicacé.



Crédits photos :  Maxime Perrotey

Partage encore, avec des chefs renommés qui, dans le cadre du salon de la gastronomie, divulguent au cours de démonstrations culinaires, les secrets de leurs recettes régionales ou nordiques (invité d’honneur oblige)

Car oui dans cette ville des Vosges, on peut tout à la fois dans une même journée, et dans un périmètre limité :

Prendre son petit déjeuner en compagnie de l’auteur de polars Gunnar Staalesen, poursuivre avec la projection du film « une année polaire », assister à une conférence sur la réindustrialisation de la France, enchaîner avec une démonstration culinaire sur les «  pebermoden » petits gâteaux aux épices et enfin connaître en soirée le grand frisson procuré par les funambules de la compagnie Underclouds.

On peut même et c’est la nouveauté de cette édition : tester ses connaissances en orthographe et géographie avec la toute nouvelle bien nommée dictée géographique.

Mais quelle santé ces festivaliers !

Prochaine édition : du 4 au 6 octobre 2019
Thème retenu : les migrations

Pays invité d’honneur : Les Caraïbes