Gare de Luxembourg ville : Boute en train d’Europe du nord

 
Ecrit par Didier Vors

Lors d’un précédent reportage, nous quittions la gare de Luxembourg pour rejoindre Liège en Belgique par « la ligne du nord ».Nous vous proposons de succomber à nouveau  au plaisir du voyage en train avec un retour dans la gare grand -ducale

Dans nul autre  endroit en Europe du nord vous ne trouverez quasiment côte à côte des trains de la Deutsch Bundes Bahn (les chemins de fer fédéraux allemands) ceux de la SNCB (chemins de fer belges) ou encore les voitures des CFF (chemins de fer suisses) sans oublier nos chemins de fer nationaux de la SNCF et bien sûr les CFL (chemins de fer luxembourgeois) On le voit c’est bien une partie de l’Europe ferroviaire qui s’est donnée rendez-vous en ces lieux. Voyageurs au long cours, frontaliers, luxembourgeois et fonctionnaires européens (la ville est reliée aux autres capitales de la C.E.E , Strasbourg et Bruxelles) se croisent et se mêlent dans cette Babel sur rails.

Pour apprécier au plus près le phénomène, nous vous proposons une approche ludique à travers une balade ferroviaire  à saute- mouton sur les frontières, qui nous mènera tour à tour en Belgique, en Allemagne et même en France ! avec un retour systématique au point de départ. Le tout en une seule journée qui dit mieux ? Certes cette proposition se trouve en complète contradiction avec notre philosophie du voyage et notre goût pour la lenteur. Mais une fois n’est pas coutume, ce n’est qu’un jeu. Il sera toujours possible de musarder en chemin pour celles et ceux qui désireraient prendre un peu leur temps .Les  fins observateurs ne manqueront pas de repérer les différents accents des locuteurs croisés durant ce périple.

Nous débutons  cette journée en montant dans le train en direction de la ville de Arlon en Belgique, capitale de la province du Luxembourg … belge , ça ne s’invente pas ! Avatar de l’histoire mouvementée de la région et phénomène peu connu il subsiste encore plusieurs centaines de locuteurs luxembourgeois (une langue germanique) dans cette région du royaume. Ils étaient plusieurs milliers au début des années soixante.

Il suffit d’une demi-heure pour rejoindre la ville. A peine arrivés de nombreuses affichettes sur les vitrines des commerces nous invitent à déguster le Maitrank (boisson de mai) Un apéritif local à base d’aspérule odorante une plante très répandue dans les bois de hêtres de la région et dont la confrérie du même nom assure la promotion. Rassurons tout de suite les amateurs , contrairement à ce que laisse supposer son nom, ce magnifique breuvage se déguste toute l’année. Arlon  reste aussi  très marquée par la deuxième guerre mondiale dont elle perpétue fortement le souvenir.

Après une petite visite de la ville, il sera temps de retourner sur nos pas sans oublier d’observer la magnifique façade de la gare d’Arlon, pour rejoindre une seconde fois Luxembourg Ville.

Une petite attente dans ce lieu  désormais familier  nous permettra d’observer le balai incessant des trains décrit plus haut, avant d’embarquer en direction de Trier en  Allemagne (Trèves en français) pour un temps de voyage équivalent au précédent .Mais au lieu d’accéder directement en train dans ce  pays frontalier nous vous proposons un arrêt à Wasserbiling la dernière gare en territoire grand -ducal. De là , possibilité de rejoindre Oberbilig premier village en territoire allemand  à l’aide de l’un des nombreux bacs qui jalonnent le cours de la Moselle et unissent les deux pays riverains. Il sera peut temps de déjeuner dans la « Haus Der Fischerei «  l’auberge des pêcheurs sur la « Moselstrass » la bien nommée.  Ensuite, quel que soit le pays choisi pour poursuivre cette journée, les amateurs ne manqueront pas de goûter aux excellents vins blancs de Moselle( dont notre magazine s’est fait l’écho dans un précédent numéro).

De retour dans la gare de Luxembourg ville, cette folle  journée pourra se conclure   par une balade dans la capitale du Grand- Duché  aux multiples attraits. Tandis que les nostalgiques de l’héxagone  et les inconditionnels du train pourront effectuer une  brève incursion en Lorraine : Thionville, baignée aussi par la Moselle ,ne se situant qu’à quelques encablures en train bien sûr…

A n’en point douter à Luxembourg l’Europe est sur de bons rails !

Pour aller plus loin

Office du tourisme ville de Luxembourg
http://www.lcto.lu/fr/