Paris 200 bars concerts un livre de Pierrick Bourgault

 
Une chronique de Didier Vors

« Bistrologue » patenté, Pierrick Bourgault , fréquente et observe les cafés, ces irremplaçables lieux de vies, depuis de nombreuses années déjà, en témoin privilégié de leur évolution.

Car il en va des bistrots comme de la vie ça va ça vient. Ils ouvrent, ils ferment, disparaissent définitivement ou pour mieux renaître parfois en se transformant.

Certains même, contre vents et marée du modernisme résistent à l’usure du temps et aux modes.
Pour l’auteur : « Les éditions successives gardent sur le papier la mémoire de ces lieux pour certains disparus et qui nous ont enchantés »

Passeport indispensable des nuits parisiennes, ce guide pratique répertorie arrondissement par arrondissement les cafés concerts de la capitale et la proche banlieue : des rares bars des 3ème et 16ème à la pléthore de lieux musicaux dans le 11ème arrondissement (le secteur le plus festif de la capitale) et l’est parisien plus populaire.

Bars spécialisés en jazz, chanson française, rock, blues, musique du monde…ou proposant une programmation plus éclectique ils ont entre-autre pour nom :

« Le bateau El Alamein » qui organise des « goguettes » où l’on chante sur un air connu un texte que nous a inspiré l’actualité politique ou personnelle, ou encore, le « club des poètes » si l’on préfère slamer. Quand « au vieux Belleville » (mieux qu’un karaoké souligne l’auteur) le public est invité, à partir des paroles données à l’entrée, à pousser la chansonnette, accompagné à l’accordéon et à l’orgue de barbarie

Digne successeur du caf conc d’antan, le café-concert, reste le lieu de rencontre et de convergences où le trio gagnant patron, musiciens et clients partagent la même passion de la musique vivante.

Ce guide s’avèrera fort utile aussi pour les musiciens en quête de public. Chaînon manquant entre l’école de musique, et les salles de concert, le café-concert a servi et continuera à servir de tremplin à de nombreuses carrières.


Quelques mots sur l’auteur :
Artisan en écriture et photographie, Pierrick Bourgault aime écouter, observer et décrire, en particulier les cafés et bistrots, sous forme de livres, de reportages, d’expositions. Travaille sans flash, avec la lumière et les couleurs du lieu et de l’instant, afin de montrer l’univers d’une personne, témoigner, tenter de comprendre, avec la même approche à l’écrit.

                  

Pour aller plus loin : www.monbar.net